Parce que nous sommes tous à la recherche de notre ShortBus…

Parce que le dimanche soir, une fois de temps en temps c’est Home-Ciné-Club chez un couple d’amis
Parce que ce dimanche soir, c’était ciné LGBT avec la projection de ShortBus de John Cameron Mitchell
Parce que je l’avais raté à Cannes mais je m’étais rattrapé dès sa sortie en salle
Parce que passé les 5 premières minutes bien trash, le film est émouvant
Parce qu’à mon avis, il peut parler autant aux PD, aux Goudous, qu’aux hétéros

Parce que nous sommes tous à la recherche de l’amour
Parce que nous sommes tous à la recherche de l’orgasme
Parce que nous sommes tous à la recherche de notre sexualité
Parce que ce film n’est pas juste à propos de sexe mais surtout de sexualité
Parce qu’il y a une profonde poésie dans ce film, une mélancolie si puissante dans ce James dépressif, quelque chose de touchant dans cette thérapeute sexuelle à la recherche de son premier orgasme, dans cet ancien enfant-star, dans ce voyeur si présent et… si présent, dans cet ancien maire de NYC regrettant de s’être enfermé dans le placard pendant la grande épidemie du SIDA, dans cette pute qui ne peut dire son nom, dans chacun de ces personnages
Parce que l’amour transpire littéralement de chacun des personnages, du couple qui décide de s’ouvrir à un troisième, du couple hétéro à la recherche de l’orgasme, du joli Jay Brannan et de son vieux Maire, de la thérapeute et du tenancier du ShortBus, et même de ces couples baisant dans le Shortbus
Parce que c’est un film profondément jouissif et jubilatoire

Parce que la scène de fin avec la chanson « in the end » est tellement belle (je vous ai trouvé un montage d’images du film sur cette chanson pour vous donner un apercu du film mais ne pas vous devoiler la fin…)

Lien wikipédia
Une jolie critique sur un blog
Le site officiel

Publicités

7 Réponses to “Parce que nous sommes tous à la recherche de notre ShortBus…”

  1. Zéro Says:

    Nous sommes d’accord : au-delà de son aspect provocateur, c’est un film émouvant et réussi, notamment la scène finale.

  2. BassKlar Says:

    Je n’ai pas vu le film, mais ton billet en donne envie. Reste à voir s’il passe en la bonne ville de Limoges, je ne sais pas pourquoi mais je suis saisi d’un doute…Jolie chanson en effet, très bel arrangement notamment. J’ai eu un peu peur en entendant un violoncelle et un violon plus qu’approximatifs au début mais, à l’évidence, c’était voulu, un « vrai » son a fini par venir et j’adore la fin. Merci.

  3. ekkooo Says:

    A.O.> retrouve le et mate le !!!Zero > j'avais pas vraiment aimé la scène finale la première fois… ni le personnage de Justin Bond… et je dois avouer mon erreur !!! il y a tant d'amour, de joie, de beauté…BassKlar > Il ne doit plus être à l'affiche… pour la bonne raison qu'il est sorti il y a 2/3ans…, tu peux le trouver par contre facilement en DVD (sans les affreux stickers Rainbow ou arc-en-ciel… mais avec une Palme Selection officielle de Cannes ;))La B.O ne fait pas tout le film, mais cette chanson est le bouquet final du film. Mais bon, vaux mieux avoir vu le film pour bien comprendre. (c'est pourquoi j'ai préféré vous montrer un montage d'images du film plutôt qu'un extrait). Enfin, pour les bruits approximatifs… oui c'est voulu et c'est nécessaire par rapport à l'image…

  4. A.O Says:

    Ahuuum. Recevrais-tu donc les mails ? Yeah !

  5. A.O Says:

    Vu.

  6. matorif Says:

    parce que je suis totalement d’accord avec toi 😀

  7. Matey - Tachefine Wilfried Says:

    Vraiment un bon film !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :