Archive for the ‘mélancolie’ Category

Parce que ma vie a ses habitudes asymetriques

29 mars 2010

Parce que j’ai mes habitudes, mes parcours, mes itinéraires
Parce que comme un chat, je repasse aux mêmes endroits encore et encore
Parce que je n’ai pas la même vie quand je travaille que lorsque je suis en vacances de travail
Parce qu’après mes prises de sang, je me prends une viennoiserie ou deux, un allongé en terrasse, alors que je ne suis même pas sensé être a jeun
Parce que je me mets en terrasse, iPhone aux oreilles et dans la paume, je regarde le monde, ces jeunes sur la place tels des moineaux, se provoquant, établissant des rapports de force, toutes ces personnes ne sachant pas la chance qu’elles ont d’être en vie, « je les envie d’être en vie », et puis je souris, heureux d’être en vie, et surtout d’en avoir conscience !!
Parce que j’ai la chance d’avoir le temps (ou de ne plus l’avoir)
Parce que je regarde les bus passer, qui ponctuent le temps des rues comme les minutes celui des heures
Parce que je regarde ces rendez-vous d’affaire, d’amour, d’amitié
Parce que j’aime ce temps que j’ai pour moi
Parce que j’aimerais le partager avec Toi, avec Lui, cet autre que moi, cet autre comme moi

Parce que je ne veux pas vivre seul

20 décembre 2009

Parce que j’avance dans ma vie
Parce que je progresse niveau professionnel
Parce que j’ai des amis qui comptent
Parce que j’ai une famille qui m’aime et m’entoure
Parce que j’ai des collègues qui apprécient mon travail et me le font savoir
Parce que je parcours Paris, la région parisienne, la France et les capitales occidentales
Parce que j’aime Paris et les Capitales,
Parce que mon travail m’amène à beaucoup bouger
Parce que je rencontre… je rencontre beaucoup…
je rencontre des nouveaux collègues (c’est la base de mon métier), des nouveaux contacts (c’est la base de mon métier) mais des nouvelles connaissances (futurs amis, plans, juste un verre parfois)
Parce que j’ai beaucoup de temps pour les rencontres… mais beaucoup moins pour les entretenir
Parce que je me rends compte aussi que je ne rappelle pas toujours… mes amis, mes plans, mes « amourettes »…
Parce que je me souffre aussi que l’on me rappelle pas, mes amis évidement, mes plans et mes « amourettes » aussi
Parce que je ne sais que trop rarement à l’avance mon emploi du temps
Parce que je ne peux prévoir quand je serais disponible
Parce que je suis contraint d’arriver en retard, d’annuler mes rendez-vous
Parce que je me dois de déprogrammer sans cesse
Parce que je suis en permanence dans l’excès, trop libre, trop pris, trop chez moi, trop dehors, trop au travail, trop bourré, trop fou, trop…
Parce que je suis trop libre, je fais peur
Parce que je suis trop libre, je suis seul
Parce que je ne serais pas du tout dispo pour mes amis pendant 5 mois, j’ai peur d’être seul
Parce que je serais loin pendant 5 mois, j’ai peur d’être seul
Parce que j’aimerai rencontrer un garçon capable de comprendre que je dois partir, que je me dois ne de pas être disponible, que je me dois d’être très disponible, que j’ai besoin de lui, que j’ai besoin d’être seul
Parce que je souffre ne pas me trouver mon autre
Parce que je ne veux pas être seul

Christophe – Pour ne pas vivre seul

Parce que j’aime ce style

3 décembre 2009

Parce que j’aime ce genre de texte
Parce que j’aime cette façon de dire ce texte
Parce que j’aime cette façon de filmer
Parce que j’aime ce genre de montage
Parce que j’aime ce genre d’histoire
Parce que j’aime ce genre de film
Parce que j’aime ça 😉

via @Matoo et @Colin-Ducasse
« Une bien jolie vidéo sur un texte absolument magnifique de Sarah Kane, extrait de “Manque” (titre original : Crave).« 
« Sarah Kane (est) une dramaturge aujourd’hui reconnue comme un auteur majeur du théâtre anglais, mais elle s’est suicidée en 1999 à l’âge de 28 ans… J’ai du mal à exprimer ce qui émane de cette vidéo, mais c’est très fort je trouve.« 

Parce que ce qui me manque est aussi simple que cela…

19 octobre 2009

Parce que je me rends compte que ce qui me manque est ce petit truc, cette petite peur quand tu vas accoster ce joli garçon, quand tu vas lui toucher la main pour la première fois, l’embrasser pour la première fois, le serrer contre toi pour la première fois

Parce que ce qui me manque, ce sont ces moments qui durent 3 secondes mais qui semblent s’éterniser des heures
Parce que ce qui me manque , ce sont ces petits riens qui font tout
Parce que ce qui me manque, c’est ce « j’y vais, j’y vais pas ? », « il veut, il veut pas ? », « va-t-il le faire ? ou pas ? »
Parce que ce qui me manque c’est ça
Etre gay

Parce que d’être heureux a la fin ne signifie pas que la fin soit heureuse

13 septembre 2009
Parce qu’il y a des soirs comme ça où on se dit que l’on sera heureux à la fin mais que la fin se fait attendre
Parce que cette vidéo est pour toi 😉 je sais que tu seras comme moi j’essaie d’être là 😉

Parce que j’ai les Yeux Grands Ouverts

3 septembre 2009

Parce que ceux qui me connaissent savent que je n’ai pas les yeux dans la poche

Parce que je ne peux m’empêcher de regarder autour, de suivre du regard ce joli garçon au loin, d’écouter la conversation de la table d’à côté
Parce que l’on me demande souvent en boite ce que je regarde au loin, l’air peut-être un peu hautain, genre je ne vous calcule pas, alors que si justement, je regarde tout le monde, j’analyse tout le monde, je mémorise tout le monde
Parce que j’emmagasine des informations, j’ai une mémoire visuelle, je retiens des choses ridicules que je lis, que je vois
Et là, je suis tombé sur le titre original de Tu n’aimeras point et je n’ai pu m’empêcher de faire le rapprochement avec ma vie
Parce que le Eyes Wide Open original se traduit pour moi en Tu n’aimeras point, comme une malédiction qui me poursuit depuis des années où je n’arrive pas à me fixer, à fixer mon regard, à me fixer dans un couple
Parce que mes Yeux Grands Ouverts ne font que trahir mon désir de fuite et me renvoient à cette malédiction divine : Tu n’aimeras point
Parce que les films que je veux voir me renvoient à ce que je n’aurai pas : Tu n’aimeras point et Non ma fille, tu n’iras pas danser pour cause de Crazyvores repoussées d’une semaine
Pas d’Amour, pas de Danse…

Parce que Paris est un village

31 août 2009

Parce que je sais que c’est un peu commun comme expression

Parce qu’en même temps, c’est tellement vrai
Parce que régulièrement, au détour d’une rue, d’un bar, d’une soirée, je croise un ami, un collègue, un acteur connu ou méconnu
Parce que je ne compte plus les Catherine Deneuve, Michel Blanc, Pierre Palmade, Jérémie Elkaim, Jean-Michel Fête, Jean-Michel Portal, Rachid O., Gaël Morel, candidats de la Nouvelle Star, Pop Star, Star Academy ou autres Real TV, stars du porno (Brice Farmer, François Sagat, Sofiane, Jeremy…), présentateurs TV, Frédéric Lopez, Bruno Masure…
Parce que régulièrement je me rends compte que des personnes que je rencontre étaient à la même soirée que moi la veille, que des contacts FaceBook sont régulièrement aux mêmes soirées que moi, que les personnes que je connais habitent près de chez moi, vivent là où je vie, sortent là ou je sors
Parce que ça me fait vraiment plaisir ces moments impromptus de rencontres improvisées, ces quelques minutes volées au destin
Parce que j’ai besoin aussi de rencontres
Parce que j’ai besoin de vos sourires, de mon sourire quand nos regards se croisent que l’on sent le plaisir de se retrouver
Parce que Paris est Mon village et que j’aime ses habitants

Parce que je suis en train de me brûler les ailes

25 août 2009

Parce que c’est l’une des dernières phrases que j’ai entendu ce soir…

« Parce que tu es en train de te brûler les ailes »

Parce qu’un dealer me prend pour un flic depuis des mois…
Parce que je suis en train de sombrer
Parce que mes nuits sont plus belles que… je ne sais quoi !
Parce que mes jours sont plus… je ne sais quoi…
Parce que je me noie dans l’alcool, le sexe, la nuit, le « sport » (eh oui !! depuis une semaine piscine/salle de Gym sont dans mon vocabulaire…)
Parce que je ne sais pas ce que je veux
Parce que je veux ce que je n’ai pas
Parce que j’ai beaucoup de choses mais que je veux toujours plus
Parce que je ne sais pas profiter de ce que j’ai déjà
Parce que je ne veux pas m’engager mais qu’en même temps, je ne veux pas être seul
Parce que je cherche le grand amour, mais je me perds dans des plans d’un soir
Parce que je me perds dans ces plans… (offrez moi un GPS !!!)
Parce que finalement, oui, je l’assume enfin, je ne suis pas si mal que ça…
Parce que l’on me le dit, et que finalement, je commence à le croire un peu
Parce que je ne suis certes pas un Apollon, mais que je suis tout à fait baisable…
Parce que cela me fait du bien de l’entendre, mais que je préférerais y croire réellement
Parce que j’ai du temps en ce moment mais que je n’ai personne à qui l’offrir
Parce que j’en ai assez de sombrer
Parce que j’ai envie d’être heureux à 2
Parce que j’en ai laisser partir
Parce que j’ai envie de les faire revenir (surtout un ;))
Parce que j’en ai assez d’être « ekkooo, les mecs lui disent merci« 

Parce que les jours se suivent….

24 août 2009

Parce que les jours, les semaines, les mois, les années se suivent mais ne se ressemblent pas

Parce que je tombe amoureux, je me sépare, je travaille, ou pas, je pars, je reviens, je vais et je viens
Parce que j’ai envie et puis non finalement, j’ai mes caprices, j’y cède ou pas
Parce que je suis seul, parce que j’ai quelques personnes proches autour, et puis des connaissances de blog, de nuit, de FaceDeBook, de Twitter aussi
Parce que je me lève tard, ou tôt, parce que je me couche tard ou tôt
Parce que je travaille à 300km à l’heure, Parce que je profite de la vie
Parce que je me repose, je me consume
Parce que je vais vite, Parce que j’avance (qu’est ce que je laisse en arrière ??)
Parce que je stagne, qu’elle est la vitesse de progression d’une vie à l’arrêt
Parce que je fais des choses, je ne fais rien
Parce que je suis là, mais j’ai envie d’ailleurs
Parce que je pars loin, dans de belles contrées, mais j’ai des envies d’ici
Parce que Paris me manque quand j’en suis loin
Parce que Paris me saoule quand je tourne en rond
Parce que je me lasse, je m’enlace, je m’en lasse, ça lace, ça lasse, salace…
Qui pour me montrer ma route ?
Qui pour me tenir la main quand je doute, quand je rie, quand je pleure, quand je suis heureux ?
Qui sera là quand il ne restera rien ?
Je doute, je sais, je suis sûr…
Parce que les jours se suivent mais les années ne se ressemblent pas

Parce que je suis un éternel amoureux

14 juillet 2009

Parce que beaucoup le savent, je suis amoureux, pas là maintenant :(( mais de manière générale
Parce que je tombe amoureux toutes les 3 secondes des jolis garçons que je croise dans la rue
Parce que je suis profondément amoureux du garçon avec qui je suis… quand j’en ai un :((
Parce que je suis amoureux de mes amis (j’en ai déjà parlé, j’ai un rapport particulier entre l’amour et l’amitié)
Parce que je suis aussi amoureux de mes ex (enfin presque tous, enfin ceux qui ont quelques peu comptés)
Parce que je serai capable de retourner dans leurs bras s’ils me le demandaient
Parce que j’ai envie de les serrer dans mes bras quand je les vois, de m’allonger près d’eux
Parce que j’ai envie de les sentir près de moi et moi près d’eux

Parce que, oui je sais, c’est étrange…

Parce que souvent je ne fais pas le premier pas, même si j’en ai terriblement envie, juste parce que cela ne se fait pas, parce qu’il a quelqu’un en ce moment, parce que… je ne voudrais pas perdre cette amitié qui reste entre nous

Parce que, oui, je suis proche de mes amis
Parce que, oui, parfois on peux croire que…
Parce que, oui, parfois, j’aimerai croire que…

Parce que j’avais déjà écrit quelque chose la dessus après passer du temps avec mon ex de la fac
Parce que je ressens cela avec mon ex outre-atlantique
Parce que je ressens aussi ça avec toi, nouveau lecteur… (quelle idée, j’ai eu d’accepter de te donner si facilement mon adresse…
Parce que, peut-être parce que tu as douté de moi, douté de mon double numérique, je voulais te livrer une autre partie de moi, pas tout à fait moi mais en même temps un peu moi quand même… fin de cette longue parenthèse)
Parce que je sais que mon tour est passé, que mes ex ont trouvé leur amour et qu’ils sont si bien ensemble
Parce que je ne suis pas jaloux, bien au contraire, je suis même heureux de vous voir épanouis, de vous sentir heureux
Parce que je suis tel ces maris trompés qui préfèrent voir leur femme heureuse et dans les bras d’un autre que malheureuse dans leur bras
Parce que je suis heureux, seul mais heureux

Parce que ça me fait du bien de vous voir, vraiment

PS : Parce que ce post est particulier… j’avais envie de l’écrire, puis j’ai failli me censurer à cause de…
Parce que je ne veux pas transmettre de message à quelqu’un
Parce que je ne veux pas que cela change leur vision de moi
Parce que je suis comme ça… je vous aime !!

Parce que je suis un filleul dans le Milieu

27 janvier 2009

Parce que je me suis toujours considéré hors-milieu

Parce que je n’ai jamais aimé les bars PD, les boites PD, les boutiques PD….
Parce que, même si je suis militant, je n’adhère à aucune association, participe en touriste à la Marche des Fiertés depuis des années, achète Têtu au Relay en bas de chez moi et les Inrocks dans les librairies PD, j’ai été abonné à Têtu et à PinkTV par pur militantisme, comme on donne de l’argent à la Croix Rouge ou à Amnesty International 
Parce que je me suis toujours fait chier en boite, je n’ai jamais su draguer dans les bars et détester faire la pintade en terrasse d’un café le dimanche après midi
Parce que je me retrouve à bruncher le dimanche dans le Marais, à boire en Happy dans le Marais, à avoir mes restos favoris dans le Marais, mon café dans le Marais….
Parce que je me retrouve à faire la tournée des bars de nuit, à suivre tous les PD dans leurs Marathon Clubbing du week-end
Parce que  je retrouve plus souvent dans le Marais que dans mon appart
Parce que je reconnais des têtes ici et là
Parce que je connais des organisateurs, je fais la bises à des DJ, des visios, ne paye plus les entrées que très rarement, me fait offrir quelques verres
Parce que je ne fais toujours pas partie du Milieu, je le traverse, j’y bois, j’y mange, j’y danse, j’y rie, j’y baise, j’y rencontre quelques personnes…
Parce que je sais qui couche avec qui, qui veut avec qui, qui est « intouchable », qui est un bon coup, qui est une salope
Parce que je connais des secrets, qui est en couple mais…, qui est un éternel célibataire
Parce qu’il y a des gens bien, mais je n’ai pas envie d’en faire partie
Parce que je veux m’y perdre… oublier ma vie pour quelques heures
Parce que je n’espère pas y trouver l’âme soeur, juste ne pas penser au fait que je n’en ai pas
Parce qu’AdaM m’a appris à sourir en boite, à profiter du moment, à amuser, à oublier
Parce que je suis hors Milieu, même si je connais ses rouages, 
ma vie est ailleurs, mes nuits me font parfois peur
mes nuits sont plus belles que vos jours… mais je préfère qu’en même mes jours

Parce que voila ce que j’attends, impatiemment

13 décembre 2008

Parce que j’aime ta manière d’écrire
Parce que je m’y retrouve souvent (et c’est que tu recherches d’après ce que tu écris dans ton commentaire)
Parce qu’il y a tant de véritéS dans tes écrits

Parce que je te connais si peu en vrai
Parce que je te connais si mal dans tes écrits

Parce que je vous conseille de le lire et de l’écouter

dgpg

Parce qu’il faut tenir, tenir, tenir…

27 octobre 2008

Parce que la rupture, la séparation, la fin d’une relation n’est qu’un passage
Parce que je pense à mes amours passées, à des amis qui se sont séparés récemment

Berry ‘demain’

Parce que je suis vivant, malgré tout…

14 octobre 2008

Parce que vous êtes passé à côté de moi, de ça, de ces posts oubliés pour cause de course folle
Parce que j’avais des titres, des sujets
Parce que je voulais parler de la crise avec un truc du genre « Parce qu’après la chute du mur de Berlin et la fin du communisme, voici la fin du capitalisme avec la chute de la rue du mur »
Parce que je voulais vous parler de moi, et du fait que l’on me faisait me sentir beau en ce moment, avec un titre un peu provoc (surtout pour ceux qui savent que je ne suis absolument pas sûr de mon physique) : « Parce que je suis beau » ou « Parce que l’on me trouve beau »…
Parce que j’aurai pu parler de solitude, de célibat, des images que me renvoient le « condamnation d’AdaM » sur mon passé d’homme marié
Parce que j’aurai pu parler de mes nuits alcoolisées, à courir les bars, les clubs, de ce matin en fin de semaine dernière où je me suis réveillé chez un charmant garçon avec qui je n’avais fait QUE dormir (sisi !!!), et de cette marche tranquille en remontant vers mon appart
Parce que j’avais préféré poser mon casque sur les oreilles, regarder Paris travailler, tel un zombie déambulant dans une ville que je connais que trop bien mais où je découvre encore et encore des portions incroyables
Parce que j’aurai pu vous parler de se sentiment bizarre où quand un ami ne va pas bien, je suis incapable de savoir quoi dire, de trouver LE bon conseil, LA bonne chose à dire mais quand même temps j’ai l’impression de lui faire un peu de bien en étant près de lui
Parce que quand un ami m’appelle je suis incapable de lui dire non, même si je n’ai pas l’esprit à le voir
Parce que je dis rarement non, à un ami, un amant, un plan Q… un ex sur le retour, un amant envahissant, un ami chiant, un mari me repoussant…
Parce que je passe des nuits seul, parce que je passe des jours seul
Parce que je ne peux plus travailler, parce que je n’ai plus les moyens de partir encore en vacances
Parce que je ne dors plus
Parce que je ne me réveille plus
Parce que j’ai envie de rien, de tout et du reste
Parce que mes semaines passent lentement trop vite
Parce que mes week-ends passent à tout vitesse
Parce que j’ai des projets qui sont tombés à l’eau de scooter
Parce que j’ai d’autres projets qui arrivent et qui me ravissent
Parce que je suis heureux de lire la place que j’ai dans ton coeur réparé
Parce que je suis heureux de lire la place que j’ai dans ton coeur fracassé
Parce que lorsque je suis avec vous, il m’arrive d’être ailleurs pour mieux penser à vous
Parce que je pense souvent à vous

Parce que la Gay Pride a eu un goût particulier

30 juin 2008

Parce que comme ces nombreuses dernières années, je n’ai pas fait ce que JE voulais (à la Gay Pride notamment)
Parce que nous y allons en groupe, en couple
Parce que nous y allions en couple, en groupe
Parce que nous y sommes allés en groupe et Lui en couple
Parce que ce que j’acceptais parce que j’étais avec Lui, j’ai eu encore plus de mal à l’accepter en le voyant, Lui, heureux, en couple et nos amis en couple, heureux, et moi, seul, ayant envie de courir après chaque char, danser avec chaque garçon, embrasser chaque bomek, photographier chaque bogosse
Parce que non, je suis resté, comme les autres années, à faire ce que Lui voulait, à faire sa Gay Pride
Parce que j’ai beau être égoïste, j’ai souvent fait ce qu’Il voulait
Parce que j’ai beau râler, je/j’ai fais/t toujours ce qu’il veut/voulait
Parce que j’avais envie de sortir vendredi soir, samedi soir
Parce que j’avais envie d’aller vers les autres, rencontrer d’autres personnes, revoir d’anciennes connaissances
Parce que je serais bien parti dans le tourbillon d’Ikkare, qui m’a alpagué, entraîné
Parce que j’aurai bien suivi AdaM, dont le torse a dû faire tourner plus d’un regard
Parce que j’aurai bien rejoint un ami en backstage du concert FG place de la Bastille
Parce que j’aurai aimé retrouver Beur Boy, Petit Beur, Dan, Matoo… dans cette foule immense
Parce que je suis resté avec eux, avec Lui, au Luxembourg, à regarder le défilé defiler
Parce que j’aurai aimé prendre la marche en marche
Parce que j’aurai aimé parader avec la parade
Parce que je sens que je suis passé à côté de quelque chose, de quelqu’un, de quelques uns
Parce que je regarde trop en arrière et pas assez devant
Parce que j’ai besoin de vous revoir (après ma longue absence mais aussi parce que j’en ai vraiment besoin/envie)
Parce que je vais vous appeler au hasard de mon carnet d’adresse, non pas ordre de préférence mais en fonction du moment
Parce que je ne suis pas dispo avant… le week-end du 14 juillet ??, la dernière semaine de juillet ??? ce sera : « t’es dispo ce soir, là maintenant ? », parce que j’aurai envi de toi là maintenant, d’ailleurs j’ai envie de toi là maintenant (mais là n’est pas la question… ;))
Parce que vous pouvez aussi provoquer nos retrouvailles (ou même nos trouvailles pour certains), je répondrais sûrement « non, désolé, pas maintenant… » mais je me libérerai pour toi (quand ???) un jour..
Parce que j’ai besoin de ça, j’ai besoin de vivre, de dire non, de dire oui, de dire merde, de parler, de ne pas forcément écouter, d’oublier (j’ai une mémoire de poisson rouge), de te mentir, de te dire ma vérité, d’être ému par ce que tu me dis, de compatir (vraiment) à ce que tu me dis, de te regarder pendant que tu me parles, de regarder le joli garçon derrière toi quand tu me parles
Parce que j’ai envie d’avoir envie
Parce que je regarde au dehors ces gens qui vivent et je les envie d’être en vie
Tirez moi
Emmenez moi
Dans le tourbillon de la vie
Dans le tourbillon de la nuit
J’ai envie de me perdre pour me retrouver

Parce qu’il y a des dimanches pluvieux qui ne se ressemblent pas

6 avril 2008

Parce que hier, j’étais a l’anniversaire d’un ami d’amis de mon ex, sans mon ex ni ses amis…
En même temps ce sont tous devenus des amis , mais ça fait bizarre quand même
Parce qu’hier soir, je n’ai pas vu ceux que j’avais envie de voir
Parce qu’hier soir, je me suis senti seul mais désirable…
Parce que j’ai fait le tour du monde (liban, brésil, maghreb)
Parce qu’aujourd’hui, comme un criminel, je suis repassé sur les lieux de mes mesfaits de la nuit
Parce qu’à la lumière du jour, tout a une couleur différente
Parce que je n’aimerai pas être un chien, trempé et abandonné, perdu dès que mon maître est absent
Parce que je préfère être un chat, félin, câlin, rôdant la nuit, rêvant le jour, ronronnant quand tu me caresses
Parce que je n’irai pas à Bastille aujourd’hui sous la pluie
Parce que je suis triste de voir que tu fais ton ménage sans moi ;(
Parce que je suis triste de n’avoir pas pu être avec eux pour ton dernier jour de jeûne
Parce que je suis triste que tu ne m’ais pas appelé hier soir, ni toi sans la nuit
Parce que je comprends mieux le bourdon de mon ex les dimanches soirs
Parce que demain débute une nouvelle semaine qui va encore passer à toute vitesse
Parce que les chansons d’amour continuent de me hanter

Publié depuis mon iPhone

Parce qu’il y a des dimanches sous la pluie

30 mars 2008

Parce que j’aime me lever tard le dimanche
Parce qu’après un petit café, une promenade en solitaire entre
châtelet et bastille, les chansons d’amour encore et toujours dans les
oreilles et dans la tête
Châtelet, le marais PD puis juif, St-Paul et le génie de la Bastille
se dresse devant moi
Un trajet, des quartiers que j’ai parcouru cent fois, que je connais
par coeur, que je parcours les yeux fermés ou plutôt rivés sur ce
clavier
En même temps, je redécouvre toujours une entrée, une ouverture entre 2
bâtiments, une decouverte sur la tour St-Jacques, Beaubourg ou Notre-
Dame
« il pleut des cordes sur le génie de la place de la Bastille, les
nuages trop lourds s’abandonnent »

Publié depuis mon iPhone

Parce que je n’aime pas le printemps

30 mars 2008

Parce que depuis quelques jours je me sens mal
Parce que je suis mal avec quelques personnes / amis
Parce que j’en fais trop, j’en dis trop
Parce que j’en fais pas assez, j’en dis pas assez
Parce que ça me fait chier de les voir s’éloigner
Parce que pour l’essentiel, il s’agit de mesincompréhension
Parce qu’il y a des non-dits
Parce qu’il y a des bruits qui courent
Parce qu’il y a des vérités à ne pas dire
Parce qu’il y a des choses à oublier et à passer sous silence
Parce que pour conserver une amitié, il faut parfois ne pas dire la vérité
Parce que pour dire la vérité, il faut faire mal à des amis
Parce que le mensonge par omission est indispensable parfois
Parce que je les aime et que je ne veux pas les voir s’éloigner
Parce qu’il faut parfois faire table-rase du passé pour mieux profiter du présent
Parce que j’en marre de le voir lui sans te voir toi
Parce que j’ai hâte que les beaux jours reviennent
Parce que j’ai envie de balades, de café, de discussions
Parce que j’ai envie de vivre avec toi, avec vous

Parce que certains le prendront pour eux, alors que non, désolé
Parce que d’autres ne liront pas, et dommage, c’était pour toi ce message….

Parce que j’aime pas être pris pour un con

28 mars 2008

Parce que j’ai envie de ne pas dormir avec toi

21 février 2008

Parce que je post pas mal en ce moment
Parce que je post pas mal de choses extérieures
Parce que je ne parles plus forcément beaucoup de moi
Parce que certains savent pourquoi  j’ai un peu de mal à me livrer maintenant

Parce que je viens de voir 2 films de Christophe Honoré (Les Chansons d’Amour et Dans Paris)
Parce que je viens de voir 2 films avec Louis Garrel (les mêmes)
Parce que je viens de voir 2 films avec Romain Duris, malade et dépressif (Paris et Dans Paris)
Parce que je viens de voir 2 films avec Paris (les mêmes)
Parce que je viens de voir 2 films avec Beur Boy (Les chansons d’amour et Paris)

Parce que j’ai été ému, parce que j’ai pleuré, parce que j’ai ri
Parce que ça parle d’amour, de mort, de vie

Parce que c’est beau Paris
Parce que c’est beau de vivre
Parce que c’est beau Paris au cinéma
Parce que c’est beau de vivre au cinéma
Parce que c’est beau de vivre Paris au cinéma
Parce que c’est beau de vivre à Paris

Parce que la mélancolie de la mort, la mélancolie de la vie, la mélancolie de l’amour, c’est la mélancolie de Paris
Parce que les Parisiens aiment râler
Parce que l‘on est en vie, il faut en profiter, parce que c’est joli d’être amoureux
Parce que j’arriverai jamais à être comme toi, un mec normal, ça veut dire quoi être normal
Parce qu’on ne sait pas la chance que l’on a d’être en vie
Insouciants dans Paris, je les envie d’être en vie

Parce que j’aime marcher dans Paris, respirer Paris, courir dans Paris, me perdre, me retrouver, te retrouver, regarder les autres vivre, me sentir vivre, profiter de Paris, entendre les cris, les rires, les pleurs

Parce que le cinéma c’est la vie
Et quand sortant de ces films j’ai envie de vivre, d’aimer
j’ai envie de toi
j’ai envie de ne pas dormir avec toi
Parce que j’aimerai te rencontrer

Allez, on en profite !
A fond, à fond, à fond,
les bras, la tête, dans tous les sens