Archive for the ‘Nostalgie’ Category

Parce que ce qui me manque est aussi simple que cela…

19 octobre 2009

Parce que je me rends compte que ce qui me manque est ce petit truc, cette petite peur quand tu vas accoster ce joli garçon, quand tu vas lui toucher la main pour la première fois, l’embrasser pour la première fois, le serrer contre toi pour la première fois

Parce que ce qui me manque, ce sont ces moments qui durent 3 secondes mais qui semblent s’éterniser des heures
Parce que ce qui me manque , ce sont ces petits riens qui font tout
Parce que ce qui me manque, c’est ce « j’y vais, j’y vais pas ? », « il veut, il veut pas ? », « va-t-il le faire ? ou pas ? »
Parce que ce qui me manque c’est ça
Etre gay
Publicités

Parce que Paris c’est mon petit New York à moi

2 octobre 2009

Parce que j’ai longtemps cru que ce que je faisais à NYC n’était que le fruit du hasard, des folies passagères, des délires de vacances, l’insouciance estivale, même en pleine hiver
Parce que je pensais que cette magie provenait de mon inconsciance face à une ville dont je ne connaissais pas les us et coutumes, avec une culture differente de la mienne, avec des codes que je ne maitrisais pas
Parce que je me suis retrouvé dans des endroits incroyables, dans des situations improbables, à faire des choses que je n’aurais cru possible que dans des films
Parce que j’ai vécu des expériences inracontables, j’ai fait des choses innommables
Parce que j’ai longtemps que cela était réservé à mes séjours à NYC… et puis non !!!
Parce que je vis aussi ce genre d’expériences a Paris
Parce qu’il m’arrive des choses incroyables aussi ici
Parce que ce qui m’arrive ne dépend que de moi et non du lieu où je me trouve
Parce que je me rend compte que rien ne sert d’être passif dans la vie et que de provoquer les choses leur donne vie
Parce que ce qui m’arrive n’est pas toujours glorieux, parce que je ne suis pas toujours très fier de certaines choses, parce que je fais parfois le mauvais choix
Mais aussi…
Parce que je suis heureux de vivre ma vie, de vivre tous ses moments qui forment mes souvenirs, ma mémoire
Parce que, même si je regrette certains choix, je ne regrette pas ma vie, je la vis et j’en suis heureux !!!

Publié depuis mon iPhone

Parce que j’ai les Yeux Grands Ouverts

3 septembre 2009

Parce que ceux qui me connaissent savent que je n’ai pas les yeux dans la poche

Parce que je ne peux m’empêcher de regarder autour, de suivre du regard ce joli garçon au loin, d’écouter la conversation de la table d’à côté
Parce que l’on me demande souvent en boite ce que je regarde au loin, l’air peut-être un peu hautain, genre je ne vous calcule pas, alors que si justement, je regarde tout le monde, j’analyse tout le monde, je mémorise tout le monde
Parce que j’emmagasine des informations, j’ai une mémoire visuelle, je retiens des choses ridicules que je lis, que je vois
Et là, je suis tombé sur le titre original de Tu n’aimeras point et je n’ai pu m’empêcher de faire le rapprochement avec ma vie
Parce que le Eyes Wide Open original se traduit pour moi en Tu n’aimeras point, comme une malédiction qui me poursuit depuis des années où je n’arrive pas à me fixer, à fixer mon regard, à me fixer dans un couple
Parce que mes Yeux Grands Ouverts ne font que trahir mon désir de fuite et me renvoient à cette malédiction divine : Tu n’aimeras point
Parce que les films que je veux voir me renvoient à ce que je n’aurai pas : Tu n’aimeras point et Non ma fille, tu n’iras pas danser pour cause de Crazyvores repoussées d’une semaine
Pas d’Amour, pas de Danse…

Parce que j’ai parlé d’amour, de fidélité, de fantasme, de désir et d’amitié ailleurs

28 janvier 2008

Suite au post d’AdaM, j’ai commenté chez lui

Parce que c’est beau
Parce que je m’y suis retrouvé dans chaque ligne, dans chaque phrase, dans chaque mot
Parce que les monstres qui font tout pour perdre ceux qu’ils aiment le plus au monde ne méritent pas ceux qui restent avec eux
Parce que ces monstres sont des diables
Parce qu’ils sont des anges déchus
Parce que s’il t’aime, il te pardonnera encore et encore, parce que tu l’aimes
Parce qu’il y a des couples impossibles, qui sont impossibles à séparer
Parce que ce qui vous oppose doit pouvoir vous réunir
Parce qu’il te manque quand il est loin de toi
Parce que tu es bien quand il est près de toi
Parce que vous êtes beaux, simplement
Parce que vous êtes 2 mais ne formez qu’1
Parce que le passé n’a pas toujours été simple
Parce que le présent l’est encore moins
Parce que je ne connais pas l’avenir
Parce que je vous souhaite un bel avenir, à tous les 2, ensemble

Parce que j’en ai déjà vécu une
Parce que c’était une magnifique histoire d’amour
avec demande en mariage et tout et tout
Parce que je l’ai détruite
Parce que malgré le temps et la distance, il manque toujours
Parce que j’ai beau faire le beau, je pleure en pensant à lui

Suite au post de Beur-Boy, j’ai commenté chez lui

Parce que ce canapé n’est qu’un miroir au alouettes
Parce que le vilain petit canard d’hier sera le prince charmant de demain
Parce qu’il y a ceux qui ne font que passer, un soir
Parce qu’il y a ceux qui reviennent et qui reviendront encore et encore, soir après soir
Parce que l’on fantasme sur celui qui n’est pas là
Parce que tu es cité plus souvent que tu ne l’entends, que tu ne le penses
Parce que j’ai fantasmé sur Beur-Boy avant de le rencontrer
Parce que j’ai fantasmé sur (ton prénom) après t’avoir rencontré
Parce que l’on s’est revu et que tu es devenu un ami plus vite
Parce que les amis, on n’y touche pas
Parce que tu es un ami et que je ne fantasme plus sur toi
ni sur Beur-boy ni sur (ton prénom)
Parce que je ne fantasme plus sur AdaM, B., Dan, Atypik…
Parce que vous êtes des amis maintenant et que je ne fantasme plus sur vous
Parce que je te préfère dans mon coeur que dans ma tête ou ma queue
Parce que tu n’es plus un objet de fantasme depuis que tu es un être de désir
Parce que j’aime toujours autant que tu me sers dans tes bras, que tu caresses mes cheveux, que tu perdes ton regard dans mes yeux, que ta langue rencontre la mienne…
Parce que je te fantasme en tant qu’ami plutôt qu’en amant
Parce que ce n’est pas ce que tu espères mais c’est beaucoup plus fort

Parce que je sais que certain (sans « s ») n’aime pas que je poste ici les commentaires que j’écris ailleurs
Parce que j’ai besoin que vous me lisiez partout pour croire que vous me comprenez

Parce que je ne peux plus tout vous dire

7 novembre 2007

Parce que j’ai l’impression de moins poster
Parce que j’ai toujours pleins de choses à vous raconter
Parce que j’ai envie de vous parler d’amour (toujours)
Parce que j’ai envie de vous parler d’amitié (et chez moi, c’est jamais à moitié)
Parce que j’ai envie de vous parler de sexe (et pourquoi pas de mes ex)
Parce que j’ai envie de tout dire

Parce qu’un ami m’a dit dernièrement que « ekkooo était un alcoolique, accro au sexe, mélancolique »
Parce que je suis bien plus que ça (mais ça aussi).
Parce que des fois j’ai des histoires que j’aimerai psychanalyser avec vous mais que je ne peux pas partager avec mes amis (aussi bien ses amis qui me lisent et les lecteurs/blogueurs qui sont devenus des amis (ou du moins de bonnes connaissances)…)

Parce que ma schizophrénie bloguesque devrait me pousser à me livrer sous un autre pseudo pour la partie Sex, Drogue & Rock’n Roll
Parce que mon honnêteté devrait me pousser à faire mon coming-out personnel, vous annoncez fièrement que « oui, je m’appelle … »… et tel florian (ikare) (ou d’autres) ouvrir les portes de mon blog pour mieux les fermer

Parce que je ne me pose pas des questions sur la fermeture de ce blog (j’en ai trop besoin)
Parce que je me pose des questions sur mon ouverture vers vous

Parce que j’arrive à un âge où je dois me poser des questions
Parce que j’arrive à un âge que je détestais chez des garçons que je rencontrais lorsque j’étais étudiant
Parce que je fais exactement comme eux

Parce que je me dis que partir loin va me permettre de me ressourcer
Vivement Décembre, que les cycles me renouvellent

Parce que pour moi c’est tout ce que je n’aime pas dans une petite ville….

12 mai 2007

Et je pense que c’est une des raisons qui m’a fait déménager à Paris et qui fait que je suis tellement heureux de vivre à Paris.
Moi j’ai la chance de n’avoir vécu à O. que quelques années, de n’avoir que 4 ans de Lycée à P.
Même s’il y a certaines personnes que je reverrai avec plaisir, ce ne sont pas mes meilleures années. (Ma seconde à Rouen et mes années de fac à Paris sont mes meilleures années d' »étudiant »).
Ceux que j’aimerai revoir c’est Thierry P. (un charmant avironneur à Rouen), un N. Lebeau ou Leblond (il était brun et très beau…) mais surtout un Julien (un blond un peu lascard avec qui….)
enfin… Nostalgie Nostalgie quand tu nous tiens !

Ceci est le commentaire au post de Matoo sur la petitesse du monde

Parce qu’il faut respecter le temps de parole de S a r k o

29 avril 2007
sarkozy Goldorak 2007

Parce que j’aime ce que j’écris

23 avril 2007

Commentaire posté chez AdaM

Que de sentiments similaires, ça doit être dans l’air du temps
La vie, la nuit à l’accéléré, en kaleidoscope
Trainspotting, Paris Dernière
Mes nuits sont plus belles que vos jours
Envie d’être nu, d’être deux, de dormir l’un contre, juste dormir (lol), de m’endormir dans les bras d’un autre, de me reveiller dans ses bras
impression de sentir l’air du temps, de ce qu’est Paris là, maintenant, tel que l’on s’en souviendra dans les livres de la petite histoire de Paris
Être là, dans les bons lieux, avec les bonnes personnes, par hasard, juste parce que c’est toi, parce que c’est eux
On cours vers la fin du monde et, en même temps, on a l’insouciance de ces adolescents pour qui tout est permis, rien n’est interdit

Parce que je suis en train de déconner grave…

26 mars 2007

Depuis plus de 9 mois, ma vie va dans tous les sens.
Je suis devenu célibataire, j’enchaîne les tafs (pour ceux qui savent ce que je fait, c’est plutôt très bon signe pour moi) (et cela me permet de ne pas trop penser à ma vie en général), je travaille la semaine, je sors le vendredi et samedi soir, et je dors tout le week-end.
Je délaisse mes amis, je ne prends pas le temps de voir ma famille, je ne cherche même plus l’homme de ma vie, ni même un plan Q pour le soir… (et dire que je ne comprennais pas les mecs qui n’avaient pas de relation sexuelle pendant plus d’un semaine)
Je n’arrive pas à me trouver un coloc qui me convienne (et c’est vrai que je fais un peu le difficile…), mon appart commence à ne plus ressembler à grand chose (oui maman , je vais ranger ma chambre..)
Là, je viens de finir un travail et j’ai quelques semaines avant le prochain, qui j’espere devrait me permettre de partir un peu en province (donc plus de tunes et plus de liberté).
Je n’ai pas envie de revenir à des années en arrière lorsque j’étais célibataire et que je trainais sur les quais et le net, que j’accumuler les rencontres et les expériences.
J’ai envie d’être de nouveau en couple, faire des diners, inviter des amis autour d’une table, se retrouver après le travail, se faire des cadeaux, s’offrir des fleurs, des petits riens, ne plus dormir seul tous les soirs.
J’ai envie de rencontrer des gens mais je ne veux pas faire de rencontre.
Je veux être en couple mais ne pas vivre à deux.
Je veux vivre en couple mais ne pas être à deux.

Je cherche un mari, un amant, un coloc… dans le désordre et surtout pas dans la même personne.