Archive for the ‘Paris’ Category

Parce que, de source sure, je vole un article mais en même temps je sais ce que je ferais samedi 8 mars

22 février 2010
ATTENTION : cet article est sous copyright desourcesure.com

La frozen mob de Gran Central à New York►FOULE CONTACT + 10 VIDEOS

Vous êtes en train de marcher tranquillement dans un lieu public quand, tout à coup, la foule autour de vous s’immobilise pendant quelques minutes avant de se disperser comme si de rien n’était. Flippant? Oui, mais surtout épatant. Vous venez d’être « victimes » d’un frozen mob. Ce phénomène est dérivé du flash mob, créé en 2003 aux USA. Des personnes qui ne se connaissent pas se rassemblent par le biais d’Internet dans un endroit précis à une heure définie à l’avance pour constituer une « foule éclair » (« flash mob » en anglais) et « passer un moment surréaliste« . Depuis peu, le flash mob se décline en frozen mob (« foule gelée ») dans lequel les « mobbers » restent figées en même temps sous les regards incrédules des badauds. Résultat : une oeuvre artistique légère, absurde, belle et surtout éphémère, immortalisée par Youtube. Parti d’Internet pour se retrouver sur Internet… Le web a trouvé sa forme la plus créative. ►LAURENT MACABIES / DSS

VIDEO  1 (2’13) Comme plus de 6 millions d’internautes (en 3 semaines), vous avez peut-être déjà vu ce Frozen Mob de la gare Grand Central de New York (du 30/01/08). Cette vidéo mise en ligne par les organisateurs Improv Everywhere montre aussi comment les 207 flasmobbers se sont réunis juste avant leur happening. Voir aussi les photos de cette manifestation sur improveverywhere.com du 31/01/08.

Figez-vous sous la flèche pour voir comment deux semaines après le frozen mob de Grand Central à New York, le phénomène a envahi le monde.

Freeze style

►Les (plus de 70) missions lancées et relevées par les membres de Improv Everywhere sont sur leur chaîne Youtube et leur site officiel (en anglais).

VIDEO 2 (3’23) Après le succès du frozen mob de la gare Grand Central à New York, ils étaient près de 1000 à rester immobiles pendant quelques minutes sur le Trafalgar Square de Londres (le 16/02/08) lorsque le signal a été donné (par une trompette) à 15h30. Le spectacle s’est conclu par une ovation.

VIDEO 3 (3’11) Il y a un an et demi (19/08/06), Improv Everywhere avait déjà esquissé ce qui allait devenir le frozen mob. Dans un magasin de Manhattan, quelques « agents secrets » inscrits sur internet devaient ralentir leur mouvement et certains restaient figés. Le slow mob a eu moins de succès (même si la vidéo a été vue près de 800.000 fois) mais le frozen mob était inventé.

VIDEO 4 (0’56) Le freeze mob a fait des émules ces dernières semaines, depuis que la vidéo de Gran Central a été diffusée. Après New York et Londres, c’est Berlin qui l’a organisé le 22/02/08.

VIDEO 5 (1’48) La Roumanie s’est aussi emparé du phénomène. Le freeze mob de Constanza (du 16/02/08) a même été repris par les journaux télévisés du pays.

VIDEO 6 (4’54) Le 23/02/08, un peu plus de 50 personnes se sont arrêtées brusquement à 15h15 devant la gallerie d’art de Vancouver.

VIDEO 7 (6’13) A Edimbourg (Ecosse), ils étaient environ 150 à se figer pendant 5 minutes (le 24/02/08).

Un groupe facebook s’est créé pour organiser le prochain frozen mob devant un monument symbolique de Paris. Si vous êtes dans la capitale le 08/03/08, vous risquez d’apercevoir des gens immobiles entre 14h et 15h… Le lieu de la manifestation sera communiqué au dernier moment aux personnes inscrites. Voir aussi l’appel lancé sur le site pignerol.blogspot.com du 17/02/08.

VIDEOS 8 et 9 (0’54) L’endroit précis est encore secret (c’est un des principes du flash mob) mais on sait déjà que cet happening aura lieu le 8 mars. A gauche, la bande-annonce de l’évènement. A droite, Ariel Wizman, de L’Edition Spéciale (Canal +) en parle du prochain freeze mob de Paris.

Le phénomène Flash Mob

►Le flash mob a sa wikibio. Petit à petit, cette nouvelle forme de happening s’est étendue aux quatre coins du monde (Asie, Amérique Latine, Océanie, Europe). Il a été récupéré par la pub et par des hommes politiques ou des militants et manifestants. Pourtant, l’une des caractéristiques du flash mob est que c’est une action gratuite, sans revendication.

►Il existe aussi un site officiel pour les flash mobs dans lequel les organisateurs de tous les pays donnent des rendez-vous à ceux qui le veulent (il n’y a aucune autre info sur le site). Les messages sont envoyés du Mexique, Belgique, Canada, Chili, Allemagne… En France, le site des flash mobs parisiens (paname.mobs.free.fr) permet de se tenir au courant des manifestations prévues dans la capitale en laissant son email.

►Contrairement à ce que l’on pourrait croire, les flash mobs requièrent une organisation très strictes. Chaque mobber reçoit les instructions le jour de la manifestations avec les accessoires (quand il en faut) à ramener. Voir « J’ai participé à une flash-mob » par linternaute.com et houblog.net.

►Le phénomène a été lancé par le site mobproject.com avant de s’émanciper sur la toile. C’est une application d’un concept plus large, théorisé par l’un des éditeurs du magazine américain Wired (et personnalité reconnue du monde cyber) Howard Rheingold qui a parlé de « foules intelligentes » ou « smart mobs », qui s’organisent en temps réel grâce aux moyens de communication mobiles (transfert.net).

> Voir aussi cyberhumanisme.org. et francispisani.net pour en savoir plus sur le concept des foules intelligentes.

►Sur DSS (22/02/08), nous vous avions présenté la bataille de polochon géante qui est aussi un flash mob. Un combat mondial se déroule le 22 mars dans les plus grandes villes du monde (dont Paris). Préparez-vos oreillers.

VIDEO 10 (1’51) Le flash mob se caractérise par une foule réalisant une action absurde. L’an dernier, le célèbre réalisateur et acteur japonais Takeshi Kitano présentait des caméras cachées inspirées du flash mob. Dans la première et deuxième scènes, la foule s’écrie « Le Tsunami est là!« . Dans la troisième : « C’est ce gars! » Dans la dernière séquence, les 100 personnes crient « Danger! » Une vidéo qui montre avec humour de beaux phénomènes de foule. Beaucoup moins artistique mais hilarant.

<!– Lire la suite –>

Parce que l’on a tous une double personnalité

31 décembre 2009

Parce qu’il y a Dr Jekyll et Mister Hyde

Parce qu’il y a tous les super héros, Superman, Spiderman, Hulk, les X-Men, WonderWoman
Parce qu’il y a ces héros de séries, comme Dexter
Parce qu’il y a ces personnages de Lynch (comme dans Twin Peaks)
Parce qu’il y a moi et ekkooo
Parce qu’il y a moi tel que mes amis, ma famille me voient
Parce qu’il y a ekkooo tel que vous pouvait me lire
Parce qu’il y a aussi ce personnage déjanté quand je bois, que je m’amuse en soirée, que je souris en dansant sur le DanceFloor tel que vous pouvez me croiser lors de mes quelques sorties dans le Circuit parisien, new-yorkais, londonien, barcelonais, madrilène…
Parce qu’il y a aussi ce garçon qui rencontre d’autres garçons sur des réseaux tel que GrindR ou aka-aki ou nopicnodial (ne cherchez pas, je ne suis pas sur les réseauPute ou citéPute ou encore Puteromeo)
Parce qu’il y a aussi ce garçon qui boit trop et fait des choses pas terribles… que la morale, la loi, la bonne conscience réprouvent
Parce qu’il y a ce garçon sombre qui prends vie la nuit
Parce que « ce qui m’effraie le plus, c’est quand je perds tout contrôle, j’adore ça… »
Parce qu’il y aussi cette excitation sur le moment et ce dégoût le lendemain
Parce qu’il y a ce sentiment d’être sur un nuage, de vivre un ralenti accéléré, d’être le super héros d’une nuit
Parce que je ne prends pas de drogue, mais que j’ai l’impression que c’est ce que l’on ressent lorsque l’on en prends
Parce que je vis presque bien ma schizophrénie

Parce que les jours se suivent….

24 août 2009

Parce que les jours, les semaines, les mois, les années se suivent mais ne se ressemblent pas

Parce que je tombe amoureux, je me sépare, je travaille, ou pas, je pars, je reviens, je vais et je viens
Parce que j’ai envie et puis non finalement, j’ai mes caprices, j’y cède ou pas
Parce que je suis seul, parce que j’ai quelques personnes proches autour, et puis des connaissances de blog, de nuit, de FaceDeBook, de Twitter aussi
Parce que je me lève tard, ou tôt, parce que je me couche tard ou tôt
Parce que je travaille à 300km à l’heure, Parce que je profite de la vie
Parce que je me repose, je me consume
Parce que je vais vite, Parce que j’avance (qu’est ce que je laisse en arrière ??)
Parce que je stagne, qu’elle est la vitesse de progression d’une vie à l’arrêt
Parce que je fais des choses, je ne fais rien
Parce que je suis là, mais j’ai envie d’ailleurs
Parce que je pars loin, dans de belles contrées, mais j’ai des envies d’ici
Parce que Paris me manque quand j’en suis loin
Parce que Paris me saoule quand je tourne en rond
Parce que je me lasse, je m’enlace, je m’en lasse, ça lace, ça lasse, salace…
Qui pour me montrer ma route ?
Qui pour me tenir la main quand je doute, quand je rie, quand je pleure, quand je suis heureux ?
Qui sera là quand il ne restera rien ?
Je doute, je sais, je suis sûr…
Parce que les jours se suivent mais les années ne se ressemblent pas

Parce que les Nuits Blanches de Paris vont finir dans le Noir

4 octobre 2008

Parce que j’en ai déjà parlé
Parce que je n’entends parler que de ça
Parce que la nuit à Paris n’a jamais été exceptionnelle (enfin… depuis que je sors)
Parce que la nomination d’un Préfet de Paris à la Préfecture de Police d’un proche de notre petit Nicolas S.
Parce que les patrons de bars de nuit, des boites sont sur le qui-vives
Un patron m’a dit clairement : « Je préfère perdre un très bon client plutôt que mon autorisation de nuit »
Parce que l’on va se faire chier à Paris
Les bains sans licence IV, le carré sans autorisations de nuit, le cox sans terrasse…
Heureusement il reste des soirées sympas, conviviales, un peu bondées avec des belles personnes
Follivores, Crazyvores, BackToParis…
J’ai envie de m’amuser

Parce que j’aimerai avoir sa mémoire sale

22 septembre 2008

Parce que j’ai passé l’après midi avec mes parents à visiter un fort militaire… et que finalement, c’était pas trop mal (j’ai même pu échanger quelques sourires… mais bon :/)
Parce que j’ai profité d’être près de chez lui pour boire un café avec AdaM, et j’ai apprécié cette balade sous ce beau soleil, j’aurai bien refait le tour du quartier… (prochaine fois on sonnera chez Danny)
Parce que je me suis perdu volontairement, à coup de marche iPodé, de métro bondé, de PC3, de bus, de vélib’… pour rentrer chez moi par de chemins plus que détournés
Parce que j’aurai bien fait le tour de Paris
Parce que je n’arrive pas à dormir; j’ai des images des Chansons d’amour, de Paris, de Dans Paris dans la tête
Parce que je fais me faire une SoundWalk avant de recommencer à travailler Jeudi prochain (des volontaires parmis ceux qui ont du temps en journée ?)
Parce que j’espère te voir même si je n’ai pas reçu ton SMS (je n’ai TOUJOURS pas récupéré ma ligne)

Parce que j’ai envie de me perdre

Parce qu’il n’y a pas que de la musique sous les ponts de Paris

28 avril 2008

via rue89

Les ponts et passerelles en ont ras la casquette des balades romantiques et des pique-nique pornographiques. Ces nobles architectures ne demandent qu’à sortir de ces archétypes triviaux imposés par notre société crispée. De la singularité que diable! Du détournement parbleu! Figurez-vous que ces élégants ouvrages recèlent un potentiel musical prodigieux: instrument de musique « naturel », le pont offre une multitude de sons atmosphériques et organiques.

Pour enregistrer le langage mélodique des ponts, suivez cette recette ultra simple: scotchez des capteurs piézo (ceux des guitares électro-acoustiques) sur les surfaces vibrantes du pont. Ou aimantez sur un pylône des capteurs magnétiques (ceux des guitares électriques).

Dernière étape: enregistrez la voix du pont, excitée par les pas des passants, le vent, le trafic automobile et consorts. Le décor lynchéen est bien planté pour injecter des « field recordings » étranges au sein de vos compositions ou alors pour conserver cette matière sonore à l’état brut.

Parce que la pub réserve certaines surprises

11 avril 2008

Vu à Église d’Auteuil aujourd’hui

« Mon secret ? Caviar tous les jours ! » …. « Chips ou Caviar »

Parce que c’est ça Paris

6 avril 2008

Parce que je traverse la Seine avec un titre de la BO de La Mome Piaf dans l’iPhone

Parce que la Seine marron avec des vagues de 30m de haut me fait penser aux tempêtes à Biarritz
Parce que boire un verre dans le Quartier Latin avec un étudiant étranger est so Erasmus, so Auberge Russe ou Poupees Espagnoles
Parce que je fais mon pèlerinage à Saint-Jacques
Parce que je suis dans une quête mystique

Publié depuis mon iPhone

Parce qu’il y a des dimanches sous la pluie

30 mars 2008

Parce que j’aime me lever tard le dimanche
Parce qu’après un petit café, une promenade en solitaire entre
châtelet et bastille, les chansons d’amour encore et toujours dans les
oreilles et dans la tête
Châtelet, le marais PD puis juif, St-Paul et le génie de la Bastille
se dresse devant moi
Un trajet, des quartiers que j’ai parcouru cent fois, que je connais
par coeur, que je parcours les yeux fermés ou plutôt rivés sur ce
clavier
En même temps, je redécouvre toujours une entrée, une ouverture entre 2
bâtiments, une decouverte sur la tour St-Jacques, Beaubourg ou Notre-
Dame
« il pleut des cordes sur le génie de la place de la Bastille, les
nuages trop lourds s’abandonnent »

Publié depuis mon iPhone

Parce que je trouve cela ignoble

17 mars 2008

Parce qu’il y a des procédés indignes d’une démocratie
Parce que l’inscription sur les listes électorales doit rester un choix
Parce que le vote doit rester un droit
Parce que le vote est devoir moral mais pas une obligation légale
Parce que le fait d’enquêter de cette manière me fait vomir
Parce que j’espère sincèrement  que les personnes sur cette vidéo n’ont pas été élues et n’exerceront pas de fonctions politiques dans MA ville.

Pujadas ne vote pas

Edit : Bon, a priori, elle a été élue (seule)… face à Dati qui est aussi élue avec sa liste… Pas de chance pour le 7ème arrondissement !!

Parce que Paris peut se freezer le samedi et ne pas bouger le dimanche…

11 mars 2008
FREEZE-PARIS 2008

Edit à la demande de l’organisateur, voici la video officielle de l’événement


et le Dimanche le taux de participation aux municipales à Paris n’a pas été terrible-terrible… m’enfin, le score est plutôt pas mal 🙂

Parce que j’ai l’impression d’être dans un film

1 mars 2008

Long travelling sur un Paris ensoleillé
Depuis quelques jours je parcours le Paris des Chansons d’amour, de Paris, de dans Paris…
Est-ce le scooter qui donne cette impression de long travelling dans une ville immobile en mouvement
Paris bouge
Paris reste identique à elle-même
Qui sera le premier rôle masculin
Qui sera mon premier rôle ??

Publié depuis mon iPhone

Parce que j’ai envie de ne pas dormir avec toi

21 février 2008

Parce que je post pas mal en ce moment
Parce que je post pas mal de choses extérieures
Parce que je ne parles plus forcément beaucoup de moi
Parce que certains savent pourquoi  j’ai un peu de mal à me livrer maintenant

Parce que je viens de voir 2 films de Christophe Honoré (Les Chansons d’Amour et Dans Paris)
Parce que je viens de voir 2 films avec Louis Garrel (les mêmes)
Parce que je viens de voir 2 films avec Romain Duris, malade et dépressif (Paris et Dans Paris)
Parce que je viens de voir 2 films avec Paris (les mêmes)
Parce que je viens de voir 2 films avec Beur Boy (Les chansons d’amour et Paris)

Parce que j’ai été ému, parce que j’ai pleuré, parce que j’ai ri
Parce que ça parle d’amour, de mort, de vie

Parce que c’est beau Paris
Parce que c’est beau de vivre
Parce que c’est beau Paris au cinéma
Parce que c’est beau de vivre au cinéma
Parce que c’est beau de vivre Paris au cinéma
Parce que c’est beau de vivre à Paris

Parce que la mélancolie de la mort, la mélancolie de la vie, la mélancolie de l’amour, c’est la mélancolie de Paris
Parce que les Parisiens aiment râler
Parce que l‘on est en vie, il faut en profiter, parce que c’est joli d’être amoureux
Parce que j’arriverai jamais à être comme toi, un mec normal, ça veut dire quoi être normal
Parce qu’on ne sait pas la chance que l’on a d’être en vie
Insouciants dans Paris, je les envie d’être en vie

Parce que j’aime marcher dans Paris, respirer Paris, courir dans Paris, me perdre, me retrouver, te retrouver, regarder les autres vivre, me sentir vivre, profiter de Paris, entendre les cris, les rires, les pleurs

Parce que le cinéma c’est la vie
Et quand sortant de ces films j’ai envie de vivre, d’aimer
j’ai envie de toi
j’ai envie de ne pas dormir avec toi
Parce que j’aimerai te rencontrer

Allez, on en profite !
A fond, à fond, à fond,
les bras, la tête, dans tous les sens


Parce que l’hécatombe a commencé

25 décembre 2007


Parce qu’en rentrant de Noël en famille, à la recherche d’un café avec internet (eh oui, même les jours fériés, j’ai envie de vous raconter des choses) et je tombe sur le premier corps.
C’est tous les ans la même chose, défraîchi, sans aucune utilité maintenant, les familles commencent à les emballer et à les jeter sur le trottoir.

Parce que Paris, je n’aimerai plus que Toi

17 décembre 2007

Paris, Je T’aime est un film que j’ai attendu… et j’ai été déçu et surpris. déçu par les réalisateurs que j’attendais au tournant et surpris par ces films :

et :

C’est tellement beau, la solitude de cette femme.
C’est tellement beau, l’histoire de ce couple.

C’est tellement beau l’amour à Paris, l’amour de Paris, l’amour dans Paris

C’est tellement beau d’être en couple à Paris
C’est tellement beau d’être amoureux à Paris

C’est tellement beau d’aimer à Paris, d’aimer Paris, d’aimer, Paris, Je t’aime

Parce qu’il y a des rencontres impossibles, des rencontres qui sont faites pour être des ruptures, des rencontres qui se séparent

Parce que je suis (encore) mélancolique
Parce qu’il manquerait plus qu’il neige

Edit : Parce que je me souviens de Jeanne et de son garçon formidable

Pour les crédits :

Paris, Je t’aime

Tom Tykwer (segment « 10th arrondissement »)
Alexander Payne (segment « 14th arrondissement »)
Gus Van Sant (segment « 4th arrondissement »)
Jeanne et le garçon formidable
Jacques Martineau et Olivier Ducastel

Parce que c’est beau une France en marche

18 octobre 2007

Parce que c’était une belle journée pour faire la grève
Parce que c’était une belle journée pour faire une manif’
Parce que c’était une belle journée pour aller travailler (en voiture, Vélib’, vélo, scoot’, à pied…)
Parce que Nicolas a réussit à faire marcher les français (avant les élections… et maintenant…)
Parce que finalement, Paris est tout petit et qu’il est facile d’aller d’un point à un autre à pied
Parce que le Vélib’ est un VRAI service public (enfin, ok, c’est un pur produit capitaliste avec le financement par la pub mais c’est aussi un pur produit socialiste avec le partage et un pur produit écolo pour la lutte anti-pollution)
Parce que c’était agréable de respirer dans Paris
Parce que des gens qui marchent dans la rue pour aller au travail, c’est bon pour la santé
Parce que des gens qui marchent dans la rue contre des réformes bidons, c’est bon pour la société
Parce que des gens qui marchent pour le progrès, pour l’avenir, le leur, le nôtre, le vôtre…

Parce que Paris n’a jamais été aussi vivante !!!

Parce que vous avez le droit de connaître la fin de la guerre à Paris

3 octobre 2007

et ça fera plaisir à Ikare

La guerre de rue à Paris est finie

Parce que je me sens réellement bien

10 septembre 2007

Hier soir, avait lieu la Back to Paris.
J’y suis allé parce que c’était organisé par dformparis que j’avais rencontré lors d’un dîner avec AdaM, B. et Maj.
J’y suis allé parce que je savais que j’allais y croiser AdaM, B., Maj, sûrement Matoo, Jean-Michel, 6L20 et son mari, Ikare et sûrement Thanos, sûrement NykmerOren…
J’y suis allé parce que je connaissais le lieu, pour y avoir dîner en famille et que j’avais bien apprécié cet endroit
J’y suis allé parce que j’avais envie de me changer les idées après des vacances trop longues et avant une rentrée trop proche
J’y suis allé pas trop tard (minuit, minuit et demi)
J’y suis entré stressé de tombé dans une soirée où tout le monde se connaissait et où ce que je devais connaitre ou reconnaître n’étaient pas encore là.
J’y suis entré et j’ai foncé vers le bar, on a l’air moi seul avec une vodka orange à la main
J’y suis entré et il n’y avait pas encore beaucoup de monde (ce qu’il n’allait pas tarder à rapidement changer)
J’ai fait le tour du gouffre pour me rapprocher de dfromparis, que je n’ai pas oser saluer (comme TOUS les autres) par timidité, et parce que je ne le connais pas vraiment.
J’ai croisé le regard sauveur d’AdaM, entouré de B. (je ne me souvenais pas que tu étais aussi grand), et de C. (je ne me souvenais pas qu’il avait un sourire aussi arrgghhh)
J’ai fait la connaissance de Jean-Michel (merci AdaM)
Jean-Michel a fait ma connaissance (merci B.)
Maj. est arrivée toujours aussi pétillante et arrrgghhh les cheveux courts !!!
Un verre de Champ car je suis en joie
Ikare est passé, repassé, m’a demandé mon prénom et m’a dit « Utube, je t’en parle tout à l’air »… (là, sur le coup, j’ai pas compris)
Messieurs 6L20, accompagnés d’un ami
Niklas dans un passage éclair pour voir Matoo et Ikare
Un Mojito
J’ai apprécié de voir en vrai Celui qu’il…
Un autre Mojito
J’ai apprécié de voir en vrai Thanos (et j’ai aussi apprécié LE mot échangé en toute fin de soirée, Lui : « ekkooo ?? », moi : signe de tête pour dire oui… je crois que l’on a eu la plus longue conversation de la soirée !)
Mojito (après je n’ai plus compté…)
Ikare avec qui j’ai pu discuter tranquillement à plusieurs reprises et qui m’a expliqué le truc de TonTuyau.

Pour résumé, un très bon son, plusieurs belles têtes, quelques rencontres, but no sex last night…

I really feel alright !

PS : Contraîrement à mon habitude, je n’ai linké personne car trop de monde…

Parce que Paris est une fourmillière

8 septembre 2007

Voila les parisiens sont de retour, le beau temps aussi
Paris grouille de monde
Les Vélibs descendent en ville,
plus un seul de dispo dans les arrondissements à 2 chiffres,
plus une seule place de dispo dans les arrondissements à 1 chiffre
Les vélibs remontent les sens interdits, prennent les trottoirs, zizaguent sur la route
Les piétons traversent à droite, à gauche, sans regarder, au rouge, à l’orange, au bleu
Les voitures roulent, tournent sans clignotant, sans rétro
Les terrasses sont pleines
Les magasins se vident
Les vacanciers n’ont pu dépasser leurs argent pour cause de mauvais temps
Les parisiens se pressent de le dépenser avant de n’avoir plus le temps

Back to Paris c’est aujourd’hui !

Parce que la Guerre (de rue) a commencé !!!

6 septembre 2007

Non, je ne reparlerai pas de la Gare du Nord, ni de mes petites joutes verbales à gauche ou à droite, mais d’une chasse à l’homme qui vient d’être lancée.
Près de 200 personnes prêtes à tout pour éliminer leurs prochains.

Paris a peur, les armes sont dans la rue.

N’ayez pas peur, travaillez, prenez les transports en commun, traînez dans les bars et vous serez à l’abri.

Plus d’infos grâce à cette vidéo