Archive for the ‘Q’ Category

Parce que je m’appelle ekkooo et que je suis un alcoolique anonyme

17 mars 2010

Parce que je ne bois plus d’alcool du tout depuis début février
Parce que ça fait un mois et demi que je demande un coca rouge, un vittel menthe, des jus de fruits, un lait fraise là ou j’aurai commandé mojito, Titanic, vin rouge, vodka pomme, Champagne…
Parce que ça fait un mois et demi que j’ai arrêté complements alimentaires, vitamines, minéraux…
Parce que ça fait un mois et demi que je dors 12h par nuit mais généralement en décalé,.. Rarement avant 2h du mat, souvent a partir de 4 ou 6h ;((
Parce que je sors sobre, que je vois les effets de l’alcool, des drogues… sur les autres…
Parce que j’ai la pêche, que j’apprend a m’amuser sans alcool, que l’on me demande ce que je prends pour etre en forme… RIEN !!!!!
J’ai envie de ce verre de vin rouge au cours du repas, de ce Titanic au bar, de ce Champagne en B4, de cette vodka pomme en soirée…
Mais en même temps, je vois mon corps changer…
On m’avait conseillé une cure sans alcool et sans sexe pendant 7 mois…
J’ai tenté l’alcool, je vais peut être tenter le sexe… Attention !!! Violeur potentiel en preparation !!!

Parce que j’aime bien ne pas aller au Cinéma

24 janvier 2008

Parce qu’une soirée cinéma avec Adam, Dan et B. ne se refuse pas
Parce que je savais que A. voulait aller au ciné depuis Son retour de NYC
Parce que je savais que Co’ serait heureux de passer du temps avec nous
Parce que C. nous a rejoint, tout comme G.
Parce que 5 garçons dans le métro entre le Palace-du-Village et le Château-Impérial, ça ne passe pas inaperçu
Parce que l’on a bien mangé, bon et sein
Parce que l’on était à la bourre pour le cinoche
Parce que 8 garçons (enfin 6, parce qu’il y en a 2 qui n’ont pas d’abonnement…) en Vélib’ ça ne passe pas inaperçu non plus
Parce qu’un petit verre quasiment sans alcool au DuVillage Bar
Parce qu’après un petit passage avec Co’ à Le Kafé
Parce que j’étais en retard pour voir R.
Parce que la lumière n’est pas restée allumée longtemps
Parce que j’ai passé le reste d’une partie de la nuit avec mon Anonyme Officiel
Parce qu’ils m’en voulaient ce matin (dixit A.O. : « C’est officiel, ce matin je te déteste. J’ai des petits yeux, une tête de fou et pour masquer tout ça je me tape une casquette et des lunettes de soleil…sauf…qu’il pleut presque. Bref, je te hais de bon matin … 😉« )

Parce que je viens de me lever avec Beur-Boy et R. entre les doigts

Parce que j’ai envie d’aller au ciné !!

Parce que j’ai l’impression de vivre comme un New Yorker

2 janvier 2008

Parce que ce n’est pas mon premier voyage à NYC
Parce que j’ai commencé vers 6/7 ans dans les années 80, une journée de transfert entre Dallas et Paris, une journée avec les Parents, en voiture, à trouver les cabines téléphoniques dans Chinatown toutes petites, les buildings & les avenues très grands, à voir les premiers mecs en roller danser dans Washington Square…
Parce que j’ai renouveler l’expérience en 2005, en vrai touriste avec des amis, à l’hôtel, puis cette été, où je me refuser à faire le touriste.
Parce que cette été, j’ai réussi à me sentir comme un provincial à NYC, j’étais en très proche banlieue (dans le Queens, à Long Island City exactement, en face du PS1, l’annexe du MoMA), j’étais en logement chez l’habitant, à une station de métro de Manhattan, à 5/10 min de presque tout, avec un métro qui passer devant ma fenêtre (trop cool surtout quand on sait que le métro fonctionne 24h/24)
Parce cette hiver, je me sens comme un New Yorkais en vacances à NYC. Je suis à Jersey City, j’ai mon appart, je suis à 10min du WTC (et le train fait le tour du gouffre de ce qui reste des 2 tours).

Parce que je me balade, comme je pourrais le faire à Paris, dans des quartier que je connais déjà, en passant par des rues que je ne connais pas encore.
Parce que pour le réveillon, on a diné entre amis, après avoir fait les courses et préparé le diner dans l’appart de l’un d’entre eux, au pied du Mahattan Bridge. Ensuite nous avons attendu le Compte à rebours chez une amie française qui vit avec un américain dans un appart sur la 5e avenue, pleins de monde, quelques rencontres bien sympa. J’ai fini la nuit dans un bar gay très sympa non loin de là et à 4h, à la fermeture, alors que j’allais rentré avec une rencontre du bar, on s’est incrusté à une petite party entre garçons… Sex, Drogue & Rock’n roll, euh, non, en fait pas de Rock… mais beaucoup beaucoup d’alcool.
Parce qu’à 9h, en rentrant de soirée, j’avais l’impression d’être local.

Parce que je me sens bien dans cette ville
(Parce que Paris me manque aussi :-))

Parce que j’ai envie d’être un obsédé sexuel

30 novembre 2007

Parce que j’ai envie de chialer lorsqu’un mec me baise
Parce que j’ai envie qu’un mec me fasse chialer de douleur
La douleur de le sentir en moi pour la première fois
De sentir qu’il me découvre, qu’il me prouve son amour
Parce que j’ai envie d’être ce jeune obsédé sexuel qui découvre tout du sexe, de la pornographie

écrit ailleurs… @ AdaM

Parce que je suis un petit garçon sensible

30 novembre 2007

Parce que moi aussi j’ai envie de pleurer en faisant l’amour
Parce que j’ai envie qu’un mec me fasse chialer de bonheur
Le bonheur de faire l’amour comme une première fois
De sentir que je découvre, que je trouve l’amour
Parce que j’ai envie d’être ce petit garçon sensible qui découvre tout de la vie, de l’amour

écrit ailleurs… @ AdaM

Parce que des fois je me pose des questions sur ma sexualité…

16 octobre 2007

Parce que je me demande si je suis un obsédé sexuel, si je suis un pervers (n’est-ce pas AdaM !), si je suis nymphomane (enfin il parait qu’il faut dire satyriasiste ou satyre pour les mecs…) ??
En même temps, ce qui m’excite le plus n’est pas forcement l’acte en lui même mais sa quête… (C’est peut-être pour cela que je suis un pervers…).
Parce que je me demande si je ne suis pas un grand sentimental ? (Et ça serait la raison pour laquelle je tombe amoureux toutes les 3 secondes, et aussi pourquoi je suis toujours amoureux de mes ex)
En fait, c’est très bizarre, parce que j’aime mes ex, j’aime mes amis.
Pendant pas mal de temps je ne pouvais vraiment être ami avec quelqu’un qu’APRES avoir couché avec lui…
Parce que j’ai besoin d’avoir une attirance sexuelle, une attirance physique pour mes amis.
Parce qu’en même temps, j’ai envie d’être ami avec pas mal de mes plans Q…
Parce que j’aime rencontrer des gens, parce que j’aime la découverte de l’autre, ne pas savoir où cette discussion nous dirige, si l’autre me désire ou pas.
J’aime ces longues conversations de « conquête » de l’autre.
Parce que, quand je sais que l’autre a envie de moi, cela m’intéresse moins.
Parce que j’ai envie de conquérir, même si je ne suis vraiment pas doué pour les assauts

Parce que j’ai envie d’être avec quelqu’un… dormir avec… même s’il n’y a pas de sexe, surtout s’il n’y a pas de sexe… Je l’ai déjà dit plusieurs fois, j’en ai assez des plans Q, j’ai envie d’un plan K-lin.

Parce que si c’était possible, j’aimerai être dans les bras de mon dernier ex (L.), celui qui a le plus compté, celui avec qui cela a le plus duré,  mais il y a plusieurs raisons qui font que ce n’est pas possible (la plus importante fait plusieurs milliers de km et 7h de vol… et je ne suis pas complètement étranger à cet exil…).

Parce que j’aimerai m’endormir dans les bras de L., de A. un autre ex (mais chut !! car cela lui arrive de lire le blog et il est marié (enfin PACSé)…), de P. le philippin, de R. le rebeu qui me court après, de S. le petit rebeu avec qui je n’avais fait que dormir, de Ikare que JMdisparu aimerait me marier (ça fait expression anglosaxone… et puis il est déjà marié a priori), d‘AdaM qui a la peau si douce (lui aussi marié…) et de C. (voir parenthèses précédentes), d’Atypik malgré ses idées et le fait que je ne le lis plus (officiellement), de Petit Beur que l’on a envie de dévoré, de Dan qui est si sensuel, de Typiak (aka Nykmer Oren) si GGGrrrrrRR, de Celui qu’il faut que je rencontre réellement, de 75 (aka Julien) si AdaM arrête de me voler la vedette, de Meteor qui a l’air fort sympathique…

Parce que j’ai évidement mélangé de vrais désirs, des personnes que j’aime vraiment et des fantasmes, des purs délires, virtuelles ; des personnes que je connais bien, très bien et d’autres que je ne connais pas du tout. Parce que mon désir n’est pas aussi fort avec chacun d’entre eux.

Parce que j’ai envie d’aimer, de me sentir aimer.
Parce que je me sens seul depuis que je suis seul.
Parce que j’étouffe quand je suis à deux.
Parce que j’avais l’impression d’avoir perdu beaucoup d’amis lorsque j’étais en couple.
Parce que j’ai l’impression d’avoir perdu beaucoup depuis que je ne suis plus en couple.
Parce que les relations avec mes amis qui sont en couples, avec les couples d’amis, ne sont plus les mêmes quand on est en couple et lorsque je ne le suis pas.
Parce que j’aime être seul
Parce que je ne veux pas être célibataire
Parce que j’aime être en couple
Parce que je veux être libre
Parce que je ne veux pas rentrer dans un appart vide
Parce qu’avec mon travail, je ne peux pas avoir de vie sentimentale
Parce que je veux être deux et ne plus former qu’un
Parce que je suis un et que dans ma tête/coeur, on est plusieurs
Parce que je ne sais pas ce que je veux
Parce que j’ai des envies
Parce que je ne sais pas ce que je veux
Parce que je ne sais pas ce que je veux

Parce qu’il s’agit de la véritable video / Because it’s real sex tape video Eva Longoria

3 octobre 2007

Via Buzzline

Parce que je devrais peut-être (vous) mentir

1 octobre 2007

Beaucoup de gays ont de nombreux plan Q
Beaucoup de gays en parlent sans problème
Beaucoup de gays cherchent le prince charmant (celui qui n’a pas couché avec la moitié de Paris)

Parce que je ne sais plus compter le nombre de mecs avec qui j’ai couché
Parce que je suis incapable de savoir combien de garçons avec qui j’ai vécu une histoire
Parce que les garçons qui ont compté pour moi sont peu nombreux
Parce que j’aimerai de nouveau avoir une longue histoire de couple
Parce qu’en même temps les plans d’un soir, d’une heure sont plus facile à gérer pour moi en ce moment
Parce que j’ai envie mais que je pense que je suis incapable de m’investir dans une relation de couple monogame

Parce qu’il est tellement facile de coucher.
Parce que, même en ne fréquentant pas les baisodromes (je n’ai jamais mis les pieds au D-pot..), il est extrêmement facile de baiser avec un mec sans connaître quoique ce soit de lui

Parce que je dois passer pour une marie-couche-toi-là à force de vous raconter mes nuits parisiennes
Parce que je suis un vrai romantique
Parce que j’aime tomber amoureux
Parce que j’aimerai tomber amoureux

Parce que la vie de couple me manque
Parce que les dîners en amoureux me manquent
Parce que j’en ai assez de devoir choisir ce que JE vais regarder à la TV, au Ciné…
Parce que j’aimerai devoir argumenter, négocier pour voir, manger ce que j’aime et devoir accepter un compromis
Parce que j’ai un trop plein d’amour à donner
Parce que j’aimerai tomber amoureux
Parce que j’ai envie d’aimer
Je suis en manque d’amour

Parce qu’il y a des soirées où l’on se sent désirable

30 septembre 2007

Vendredi, après une soirée avec mes parents, R. me laisse un sms pour me dire qu’il a envie de moi. Je suis étonné car en période de Ramadan, je pensais qu’il n’avait pas la possibilité d’avoir ce genre de pensées et encore moins ce genre de pratique…
« La nuit, tout est permis ! »
Bien que crevé, bien qu’il soit tard, je l’invite à me rejoindre.
Je pense que mes voisins n’ont pas dû avoir une nuit tranquille…

Samedi, un dîner était prévu avec Nykmer Oren.
Adam, C., B. se joignent à nous.
C. est toujours tout sourire (Jean Michel avait raison)
Après un « petit » apéro planteurS aux Venteurs, un japonais dans le marais, un verre dans LE Kafé, on se dirige à la soirée Paradis aux Douches-Bains.
Ce qui devait être un petit dîner tranquille entre 2 bloggeurs réconciliés, se transforme en une orgie d’alcool et de sensualité.

Pour le Paradis, C. nous quitte, Nykmer s’esquive pour mieux revenir, Maj se joint à nous plus radieuse que jamais (Jean Michel avait encore raison), Dan nous croise et recroise pour finir avec nous. dfromparis est encore plus sexe.
Pleins de jolis garçons (le « 75 » aka Julien…. arrrgghh !!), décidément, je ne sais vraiment pas draguer…
quelques flirts, quelques baisers langoureux (Maj… promis si je deviens hétéro, je serais ton amant pour la vie)

Je me dois de quitter ce lieu, trop de beaux garçons qui ne sont pas pour moi…
Alcoolisé, excité par des effleurements très sexuels, je quitte les Douches pour d’autres plus chaudes à quelques mètres… Le Soleil-Ville n’ouvre ses portes, ses hôtes m’ouvrent leurs bras (enfin quand je dis bras…).
Un beau rebeu, un magnifique black superbement musclé… les Black-Blanc-Beur ont lieux ce soir ???
Crevé, je m’endors sur un matelas jusqu’à être ébloui par le lever du soleil, il est 5h (6 ??) Paris s’éveille doucement, les garçons rentrent à contre-cœur chez eux.
Je dois traverser le marais pour rejoindre mon scoot, rien de bien excitant (enfin, après cette nuit… je suis exigeant !).
En remontant vers mon home sweet home, quelques regards appuyés, je croise un cubain à la peau très douce et je me souviens d’une conversation avec B. sur l’ethnique.

Encore une nuit, où crevé, j’ai multiplié les rencontres.
Encore une nuit, où je n’étais pas au top de ma forme.
Encore une nuit, où on m’a « complimenté » sur mes performances alors que je me suis toujours considéré (je me considère) comme un mauvais coup. (20 ans écrivait dans un article sur « Les beaux sont-ils des bons coups » que non définitivement pas… et moi de répondre que je devais être très très beau…)
Encore une nuit, où j’ai apprécié chaque seconde, chaque rencontre.
Encore une nuit, dont je ne me souviens que par flash, par bride… Vodka ? GHB ?

Parce que j’ai failli mourir

29 septembre 2007

Voilà ça fait 3 semaines que je taffe, 3 semaines que je me lève aux aurores, que je me couche à pas d’heure… 3 semaines que je ne vis que pour le boulot (et c’est pas parti pour s’arrêter avant mi-décembre) 3 semaines que je ne vois plus grand monde que j’en rencontre encore moins…

L’autre, je me décide à faire un peu de rézo tél (parce que le rezo sur le net, il faut toujours donner sa photo, et vous savez que je n’aime pas donner mon prénom, mon âge, mon tel, ma photo sur le net…, que je n’ai pas le temps de rencontrer du monde en bar/ boite…, que je ne vois plus mes amis…).
En un quart d’heure, 3 contacts, 2 qui sont un peu loin et qui ne vont pas bouger car c’est un peu tard et 1 qui est en voiture et qui veut passer…
Il est tard, je commence tôt le lendemain matin, mais j’ai envie…
Le mec dit être là vers 1h (comme P1zza hut, en une demi heure c’est livré !)
Je le rappelle, il s’est trompé d’adresse (déjà, pas doué le mec…), 15 minutes plus tard, il est arrivé à 2 minutes de chez moi, je me rhabille, et vais le chercher au point de RDV. La place est desserte, je la traverse distraitement, me loge dans un renfoncement pour l’appeler. Et là, je le vois, pas terrible, regard noir, limite louche. Alors que « d’habitude » (enfin les « rares » fois où je fais ce genre de plan..), je prétexte une connerie pour ne pas rester avec le mec, là je ne le sens pas et je me dit que je ferai mieux de rentrer fissa me coucher. Il se dirige vers moi, je marche comme si je sortais du métro et il m’interpelle, j’élude, puis je continue ma route, il me suit.. Je sais que pour rentrer chez moi, j’en ai pour 2 minutes dans un quartier un peu désert. Je rentre dans un bistrot qui est en train de fermer, je leur explique qu’un mec me suit et a voulu « voir » mon portable (pour savoir si c’était bien moi qui l’avait appeler). Je m’installe au comptoir, prends un c0ca, et je vois le mec qui reste devant à m’attendre. Je discute un peu avec le barman, plutôt sympa (il refusera plus tard de servir le mec), il me dit que je peux rester autant que je veux jusqu’à la fermeture.
Je vois l’heure qui passe, mon sommeil qui sera inexistant et le mec qui reste devant.. (plus de 30/45 minutes…)
L’équipe du bar surveille le mec, l’entrée, puis un habitué (genre baraqué qu’il ne faut pas faire chier) sort, discute avec le mec et viens me voir pour que je discute avec eux, je sors, dis que je ne comprends pas ce que veux le mec, que je ne le connais pas, que je veux juste rentrer chez moi tranquille.
Le mec veut voir mon portable pour que je prouve que je l’ai bien appelé (j’avais évidement effacer son numéro…) mais le baraqué garde mon portable dans la main…
Après 10 minutes de discussion, je réussis à partir, je fais 20 mètres et, je ne sais pourquoi, au lieu de continuer tout droit vers chez moi, je prends la première rue que je croise afin de pouvoir partir en courant sans être vu.
Je « sens » le mec derrière moi, me retourne, le vois me courir après.. me gueuler après…
Rues dessertes, je bifurque vers une rue plus passante, je croise 3 jeunes à qui je beugle d’appeler les flics, j’arrive sur une artère plus passante, un taxi arrive, libre, mais ne s’arrête pas, un deuxième que je bloque en me mettant au milieu de la route. Je rentre, lui demande de centraliser les portes et de rouler, je me crois sauver, surtout en voyant le mec courir après le taxi… puis entrer dans sa voiture et nous suivre…
J’oriente le taxi dans les ruelles de mon quartier, que des sens uniques sans possibilité de doubler, lui demande de se diriger vers le commissariat. Le mec abandonne la course poursuite, on tourne dans le quartier pour revenir chez moi en vérifiant que le mec ne nous suit pas.
Je lâche les 10 euros que j’avais promis au taxi (pour une course de 5 euros…).
Résultat : pas de plan Q… 7 euros de c0ca, 10 de taxi, une grosse frayeur, une course poursuite à pied et en taxi dans mon quartier, pas réussi à m’endormir tout de suite, j’ai mal dormi 3 heures (en flippant de ne pas me réveiller), je suis arrivé au taff le lendemain, avec la tête dans le Q…

C’est pas demain que vous croiserez à nouveau ma voix sur un de ces rézo !!

Parce que "les gares c’est pour prendre le train, pas pour prendre des coups de bates de base-ball"…

4 septembre 2007

Une grande phrase de notre premier ministre
Je lui propose :
La station Charenton-liberté c’est pour prendre le Métro, pas pour se prendre 2 métros dans la gueule

Sinon j’ai envie de prendre mon pied en essayant ce nouveau kamasutra

via scarryboy

Quelqu’un (sachant faire des vidéos) pour l’adapter en version homo avec moi ?

Dès demain je me calme et j’arrête de Lyncher le premier venu, je m’enferme et je mate le chef d’oeuvre de Lynch.

Parce que j’ai envie de rencontrer de nouvelles têtes

3 août 2007

Alors je précise tout de suite, je ne parle pas de plan Q, ni de l’amour de ma vie, je veux juste rencontrer des nouvelles têtes.

Je suis resté en couple pendant un long moment, nous avons mélangé nos amis respectifs, qui sont devenus nos amis communs, et, maintenant, chaque fois que je les vois, l’image de notre couple m’est renvoyée au visage.

Parce que je n’ai pas envie d’aller sur les sites de rencontres (meetic, rezog, dialh, keumdial & co) ni traîner dans les bar à la rencontre de touristes (il n’y a que ça en ce moment) que je ne reverrai pas.

Parce que je suis en vacances et que je suis assez dispo (jusqu’à ce que je trouve ces putains de billets pour NY !!).

Je cherche donc de nouvelles personnes, pour compléter mon cercle d’amis.

Parce que vous commencez à me connaitre un peu, je vous propose de partager un verre. (je vous laisse le choix du bar/café/resto).

Je vous laisse me contacter par mail, par msn, pour les deux c’est sur ekkooo(AROBASE)gmail(POINT)com
ou même par un commentaire ici.

Parce que mes nuits sont belles

23 juillet 2007

Il y a quelques jours, je discutais avec un bo brun de la tristesse des nuits parisiens, du fait que les soirées en dehors de Paris nous donnent l’impression d’être dans Queer as Folk, qu’ils y a trop de princesses dans le marais.
Samedi soir, après un petit tour dans le marais en Vélib’, dîner avec des amis dans le marais (jusque là rien d’exceptionnel) puis je rejoins le philippin (P.) rencontré la veille.
Rdv à l' »Ouvert », P. est trop craquant, a un sourire à tomber par terre. Il me touche quand il me parle, me dit que je suis « so cute » et autres jolies choses dans le genre. On s’enfuit rapidement vers le « Durr », c’est blindé, beaucoup de bogosses mais celui qui est avec moi est un pur bogosse AZN.
On se parle (je ne savais pas que je pouvais aussi facilement converser en anglais !), on se touche, on est proche, on s’embrasse maintes et maintes fois.
On descend dans le coin lounge, dans un petit recoin bien sombre, on s’enlace, on s’embrasse, on se caresse. Les mecs autour passent mais ne restent pas, tant mieux. On fait plus amble connaissance.
Un garçon passe sous la douche, plutôt que de regarder sur l’écran, P. qui n’a jamais vu « ça » en vrai veut monter. C’est encore plus bondé, on se fraie un chemin et on mate.
Le spectacle est super excitant, P. est de plus en plus chaud, il trouve que ma bite est presque aussi huge que celle du gogo-dancer (NDA : le mot important est « presque » !!!), il avait pu la « goutter » en bas dans le salon…
Un serveur nous dit que l’on gêne (ah bon ??), et que l’on serait mieux en bas (ah oui :-))) ?).
On redescend et je découvre qu’il existe une dark-room au DuRR… plusieurs couples sont en pleine action mais il y a encore de la place pour nous.
On fait beaucoup plus connaissance…
J’ai envie de prendre possession de son corps, mais « elle » est « too big for him » et c’est « too bad for me ».
Il jouit, moi pas…
Trop de monde en bas, on remonte, toujours beaucoup de beautiful people.
Encore quelques verres, je suis ivre et pas simplement à cause de l’alcool.
Je préfère rentrer, je n’ai pas envie qu’il vienne chez moi, je n’ai pas envie d’aller chez lui.
Je rentre seul.
Sur le chemin, R. (le rebeu qui me harcèle) me propose de venir me rejoindre… j’accepte et on finit la nuit ensemble.
Too (many) sex last night

Parce que je recommence à sortir…

21 juillet 2007

Depuis que j’ai arrêté de travailler, c’est-à-dire depuis que je revis, que je recommence à écrire sur ce blog, que je recommence à voir mes amis… Donc depuis une semaine, je ne m’étais pas vraiment une bonne grosse nuit de sortie avec alcool toute la nuit. Je restais sage, un verre ou deux pas plus. Mes amis commençaient à croire que j’avais arrêté l’alcool.
Et bien non ! Je bois, surtout hier soir, enfin soir, je devrais parler de nuit plutôt.
Parce que j’ai commencé par mater quelques épisodes de Desperates Housewives que j’avais en retard (3.19, 3.20 & 3.21 je crois) chez mon ex. Petite soirée tranquille qui aurait pu se terminer là, soit chez moi seul, soit chez lui…
Que nenni, en sortant j’ai enfourché un Vélib’, je suis descendu en ville. Pour un premier verre avec des amis sur Bastille. Je me sentais pas en forme, et je les ai abandonné pour enfourché un Vélib vers Chatelet en pensant prendre un metro ou un Noctilien vers chez moi. Je décline même une nuit de sexe avec un bo rebeu (R.) qui me harcèle pour que je passe mes nuits avec lui.
Et là, c’est le drame… je croise un ami qui ferme Le Kafé (donc il était à peu près 2 h, ce qui plutôt tôt) et on décide de se retrouver à l’Arbre à Palme à côté.
J’y suis avant lui, je discute avec Rémi, afin de connaître les derniers ragots du quartier, puis je m’installe seul au comptoir.
J’aime bien regardé la foule dans un bar, le manège des serveurs, des barmen, les tentatives d’accostage, les gens rentrer, sortir… J’aime ses mouvements.
Et je croise à plusieurs reprises le regard de ce rebeu mignon, qui se contorsionne pour me regarder 3 secondes. Il est avec un hétéro, qui me mate pour savoir si je mate son pote… puis vient vers moi avec une histoire à 2 balles (j’avais oublié que les hétéros étaient aussi lourd pour accoster !) mais qui me premet d’engager la conversion avec le rebeu.
Il est hôtesse de l’air, me raconte sa vie et ne me pose pratiquement aucune question sur moi.
Je suis torché et j’embrasse le cou et le début des seins de Rémi (c’est le surnom d’une fille…).
Là, je sens que c’est le moment de partir.
On part au même moment que le stewart et son pote, mais ce soir je n’aurait droit qu’à son numéro…
Pour rentrer, je me dit qu’un Vélib’ ne serait pas serieux et sur le chemin vers le noctilien, je rencontre un charmant philippin, j’adore son anglais, échange de tel et basta…
Je ne sais pas ce qui se passe mais je rencontre que des touristes (serait-ce l’été ?), il y a deux jours c’était un irakien d’Amsterdam.
Comme disait Sophie Calle « No sex last Night »

Parce que j’ai passé un bon week-end

24 juin 2007

Je suis absent depuis bien trop longtemps, pour cause de tournage mais aussi par manque de connexion, de temps et d’actualité. Cela n’empêche pas le fait que je rencontre des gens interressants.
L’un de mes collègues (on va l’appeler Be.) avec qui je me marrais bien sur le plateau et avec qui j’ai pris l’habitude de chatter, de s’appeller pendant des heures pour se marrer… enfin bon, je parlais donc de Be. qui est venu sur Paris ce week-end (dans le sens fin de semaine… car il est arrivé jeudi pour rentrer samedi chez lui). Je lui avais un peu lourdement proposer de venir dormir chez moi en tout bien tout honneur.

J’ai enfin compris le sens de l’expression americaine friend with benefits qu’utilise régulierement l’un des patron du Kafé.
Ce garçon est assez charmant, assez drôle, assez mignon, et il a un putain de bo petit Q (je ne devrais pas écrire ça car il va lire ce que j’ecris mais bon…).
J’ai passé deux semaines de tournage avec lui, à lui lancer des perches tellement énormes, à relever la moindre allusion sortant de sa bouche, à pervertir chacun de ses propos et à connoter les miens.
Et, malgré ma fatigue, on a baisé jeudi soir et samedi matin (enfin dans l’apres midi… mais pour moi c’était le matin). Enfin, plus exactement, on a pris de plaisirs ensemble (surtout moi).
Je pense que l’on avait besoin de sensualité, de contacts charnels. Ca m’a fait du bien de dormir (tout court), de dormir avec quelqu’un, de dormir avec un garçon, de dormir avec un garçon charmant.

Je ne sais pas ce qu’il a en tête… moi non plus mais j’ai passé un très bonne soirée avec lui hier (entre amis).
J’espère qu’il sera pour moi un ami avec bénéfices, un ami tout court je pense en tout cas.

Je ne sais pas si j’ai déjà parler de mon besoin d’avoir une attirance sexuelle pour mes amis, de mon besoin de passer ce cap pour stabiliser mes relations amicales.
Je crois que j’ai besoin de coucher avec mes amis pour me détacher de ce desir, et pouvoir me concentrer sur la relation purement amicale.
En même temps, j’aime ce melange des genres, ami/amant/aimant
J’aime mes amis
J’aime mes amants
J’aime mes aimants
J’aime

Mon prenom signifie en hebreu le chéri, celui qui est aimé de Dieu et des hommes.
Et moi, je transmet cet amour provenant de Dieu vers mon entourage.
J’ai besoin de me faire aimer. et d’aimer les autres

Parce que j’ai dormi avec un bien joli garçon

28 avril 2007

Depuis quelques temps je discutais avec un jeune mec qui cherchait une collocation.
(Pour ceux qui n’ont pas suivi, j’ai déjà un coloc depuis bientôt un mois.)
Donc, ce jeune homme, à la voix charmant, a mis du temps pour me rappeler.
J’ai bien aimé nos conversations téléphoniques et je voulais le rencontrer, donc je ne lui ai pas dit que la place était prise.
Rendez vous jeudi soir, après ma première journée de taf.
Je le vois arriver et je me dis Miam.
On boit un verre, on discute bien, je lui propose de manger, puis un dernier verre et je le raccompagne enfin chez lui (ou plutôt chez un ami qui n’est pas là et qui lui prête son appart), à côté de chez moi.
On est tous les deux un peu éméchés, on s’embrasse, on s’allonge sur le canapé, il me fait comprendre qu’il a des principes (ah ces rebeus…) on fini quand même sur le lit en caleçon (j’aime la chaleur actuelle).
Je le laisse, je retourne chez moi et je fais de beaux rêves.
Vendredi soir, je vois mes parents et sur le chemin du retour, je l’appelle.
Une demi-heure au téléphone, et il accepte de venir à l’appart (coup de chance, mon coloc et de sortie pour un plan Q ?)
On s’embrasse, on s’allonge, on se chauffe mais non il n’enlèvera pas son caleçon…
On s’endors, et au réveil, je retente mais c’est toujours trop tôt. On finit nu dans les bras l’un de l’autre.
Il s’en va, veut me revoir très vite.

C’est quoi ces garçons qui chauffent mais qui ne couchent pas
C’est quoi ces garçons qui ne couchent pas le premier (ni le deuxième) soir
C’est quoi ces garçons qui ont des principes
J’ai passé l’âge de jouer les midinettes
J’ai passé l’âge de jouer au chat et à la souris
J’ai besoin de contact physique
Certes c’est agréable de dormir avec un joli garçon, mais j’ai aussi besoin de coucher avec ce joli garçon

Je n’ai pas envie de jouer aux amoureux qui se bécotent sur les bancs publics
J’ai envie de voir tout de suite si ça peut coller physiquement
J’ai envie de sexe